Elon, avant que tu m’emmènes sur Mars, j’aimerais déjà pouvoir aller au coin de la rue…

Il y a 7 ans j’avais écrit ce petit article après ma première visite de VivaTech dans lequel j’expliquais pourquoi le futur ne me faisait pas rêver. Assez marrant de le relire aujourd’hui, alors qu’à l’époque je parlais déjà de bras robotisé et de transports du turfu pas accessibles pour un sous.

Cette année, j’y suis retournée histoire de refaire le bilan sur cette grande question : le futur sera-t-il accessible ?

Charlotte dans son fauteuil roulant avec un ami devant le logo du salon VivaTech

Parmi les temps forts : la visio (qui a planté, bug de wifi) avec Elon Musk qui répondait aux questions du public. Et en introduction un extrait d’un reportage américain sur un patient lourdement handicapé de Neuralink à qui on a greffé une puce grâce à laquelle il peut désormais communiquer avec son ordinateur et son téléphone par la pensée, faute de pouvoir se servir de ses bras.

Alors, oui, évidemment, je vois le progrès, et comme tout le monde, je me dis « Wouaa c’est ouf de permettre à nouveau à quelqu’un qui ne peut plus se servir de son corps de regagner en autonomie ! ». Mais enfin, on n’est pas dupes si ? L’emballage médical c’est juste la vitrine et la première étape pour faire passer dans l’opinion publique d' »inacceptable-jamais-de-la-vie » 🙅🏻‍♀️ à « acceptable-c’est-quand-même-beau-la-techno » 🤷🏻‍♀️ puis « populaire-je-veux-le-même-pour-ma-tv » 🙆🏻‍♀️ le fait de se faire greffer une puce dans le cerveau non ?

Comment on va éviter qu’une techno qui, au départ, devait réduire les inégalités entre humains, ne finisse par en créer de nouvelles, pires, en en ayant au passage tiré une bonne partie vers le bas ? Si après-demain cette techno sert surtout au mass-market pour se divertir et changer les chaines de sa télé sans avoir besoin de bouger le petit doigt, est-ce qu’on peut décemment considérer ça comme un progrès ?

Et tiens regardons dans le domaine cher à mon coeur de la mobilité ce qu’est le progrès cette année ? Mesdames et Messieurs, je vous présente la star du salon, le CyberTruck ! (Encore une riche idée d’Elon). Un engin blindé tout droit sorti de l’enfer, qui a quand même le gros avantage d’être résistant aux balles. Woua. C’est beau le progrès non ?

Le CyberTruck de Tesla

Sauf qu’en attendant, je rappelle au passage qu’aucune des voitures normales qui sortent des usines aujourd’hui ne permettent aux personnes en fauteuil roulant d’accéder dedans ! Et qu’avec l’électrique c’est pire, on ne peut même plus les rendre accessibles à cause de l’emplacement des pack batteries. Et là on ne parle pas d’une petite poignée de milliardaires paranos qui se sentent menacés et ont besoin d’une protection pare-balles, mais de toute une partie de la population qui se compte en millions de personnes qui n’ont tout simplement aucune autre alternative, se retrouvant assignées à résidence faute de moyen de se déplacer.

Charlotte devant le CyberTruck, triste.
Charlotte devant un concept car de Peugeot, triste.

Quand, à la fin de l’interview, on a demandé à Elon Musk quel était son plus grand espoir, il a répondu : « Mars« .

Moi, mon plus grand espoir, c’est déjà juste de pouvoir aller au coin de la rue. Espérons que le futur m’accorde cette grâce.


PS : en petit bonus je vous montre une autre attraction assez cool du salon : un fauteuil roulant qui descend les escaliers. Il y avait littéralement une horde de curieux valides qui faisaient la queue pour faire un petit tour de manège.

À un moment l’un deux m’a demandé :

« Pardon, vous voulez essayer avant moi ? »

Et moi de lui répondre :

« Merci, c’est gentil mais je ne peux pas l’essayer ».

Et le mec du stand d’enchérir : « Non, elle peut pas. Vas-y. »

Comme si c’était si simple de sortir de son fauteuil et de changer comme ça. En vrai, lui comme moi, on aurait aimé y croire et on était tous les deux un peu déçus.

Un jeune homme essaie le fauteuil roulant qui descend les escaliers Scewo au salon VivaTech.

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *