Le jour où j’ai perdu tout le contenu de ce blog

J’avoue avoir un peu délaissé (abandonné ?) ce blog… et du coup il m’a fait une petite frayeur ! J’ai carrément oublié de racheter un serveur pour l’héberger, et le pire c’est que j’ai mis presque 2 mois à m’en rendre compte, et quand je me suis réveillée et bah il n’y avait plus rien. Mais rien de rien. Effacée la base de données avec tous les articles. Disparu la page de connexion pour rentrer dans l’admin. Bref le trou noir. La fin.

Bon en même temps, ça fera 10 ans en novembre que le blog existe, j’ai beaucoup moins écrit ces dernières années, et il faut vivre avec son temps (j’ai l’impression d’être une énorme boomer vétéran de la guerre de 14-18, quand je dis aux jeunes de 20 ans que j’avais un blog). Y a-t-il encore des blogger dans la salle ?

Mais heureusement, plein de gens ont réagi à mon appel à l’aide sur Instagram ! Certains m’ont super remotivée à tenter de tout retrouver par tous les moyens, et d’autres ont carrément pris le temps de retrouver de vieilles archives et de me renvoyer tout le contenu. Les gars franchement merci ! Coeur avec les mains ! (ce que je ne peux pas faire avec mes mains, donc coeur tout court plutôt).

Du coup j’ai tout recopié recollé, uploadé les images une par une, tout reparamétré, et tadaaaam revoilà le blog ressuscité ! Alors j’ai vraiment perdu 2 articles et tous les super commentaires de l’ancienne version, mais en fait c’était une bonne chose d’avoir failli tout perdre, parce qu’en me retapant tous les articles un par un, et bah je me suis quand même bien marrée. Bon parfois c’est un peu gênant de relire des trucs qu’on a écrits quand on avait 22 ans et qu’aujourd’hui on en a 32, et j’ai été tentée plus d’une fois d’effacer des petites phrases de la honte ni vu ni connu. Mais non ! Je ne trahirai pas l’Histoire avec un grand H. Et ce blog il a quand même joué un rôle de ouf dans ma vie. J’ai commencé un vieux dimanche bien pourri de novembre 2012 pour raconter quelques sorties histoire de montrer qu’on pouvait avoir une vie fun en étant en fauteuil et que il y avait du pain sur la planche niveau accessibilité, et en fait ça a eu un impact inimaginable dans ma vie.

Déjà, ça m’a donné le gout d’écrire et de faire des montages d’images de haute qualité, ça a donné vie à des aventures incroyables comme écrire un livre, monter une entreprise, mais SURTOUT ça m’a réconcilié avec le handicap. Parce que figurez-vous qu’avant Wheelcome je ne connaissais PERSONNE en fauteuil et je fuyais tout contact avec ce monde. Et puis d’un coup je me suis retrouvée porte parole d’une cause que je vivais dans mon quotidien mais dont je ne me sentais pas experte, et j’ai échangé avec plein de lecteurs qui vivaient les mêmes situations que moi, et je me suis dit qu’en fait no big deal, c’était chouette, et ça jusqu’à entreprendre en créant un service à destination des personnes en fauteuil, et à prendre un handichien ! (impensable en 2012 !)

Tout ça pour dire 2 choses :

  • si vous avez une idée un dimanche soir de novembre, en toute honnêteté il y a peu de chance qu’elle soit bonne, mais dans le doute foncez.
  • faites des sauvegardes !

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.