VivaTech : pourquoi le futur ne m’a pas fait rêver

Je dis souvent que j’ai deux casquettes : une de startupeuse/active/férue d’innovation et une autre de personne en situation de handicap. Les deux sont très différentes, mais ne sont pas irréconciliables et se complètent. Quand je peux porter les deux à la fois, c’est là que je me sens le mieux, car je peux mettre à profit ce qu’elles m’apportent pour créer, comme je l’ai fait en créant Wheeliz, qui répondait à un besoin que je rencontrais dans ma vie de personne en fauteuil.

casquette startup handicap

 

Et cette semaine se tenait à Paris la grande messe incontournable pour toutes les startups et les fans de technologie : le salon VivaTechnology plus connu sous le nom de VivaTech pour les intimes. Slogan : « Venez découvrir le futur« . Prometteur !

 

vivatech

Et bien ce salon était une bien drôle d’expérience, car le ressenti que j’en ai en tant que startuppeuse et en tant que personne en fauteuil est radicalement opposé. Laissez-moi vous expliquer…

En tant que startupeuse, j’ai eu une sensation grisante et super enthousiaste de ce que nous promet l’avenir. Intelligence artificielle, objets connectés, réalité virtuelle, robots intelligents. Tellement d’innovations !

 

Je ne sais pas vraiment à quoi sert cette machine, mais ça a l'air fichtrement cool !
Ok je vous parle d’innovation mais je n’arrive pas à retourner mon image 😂

 

Tout commence avec un super bras articulé ultra connecté et intelligent qui permet de… servir des cocktails.

Ouais.

Des cocktails.

robot cocktail vivatech

Ce robot pourrait surement aider des tas de personnes dépendantes à s’alimenter, mais non. On lui demande de décapsuler des bouteilles, shaker des glaçons et planter des ombrelles en papier. C’est un choix me direz-vous, et on a le droit d’innover pour le fun, je le conçois (même si je ne peux pas m’empêcher de penser que ça peut être fun ET utile…)

Mais le pire du pire, ça a été quand je suis allée découvrir le SeaBubbles !

Il s’agit du taxi fluvial du futur qui va bientôt « voler » sur la Seine (et plus tard dans plein d’autres villes de France et du monde, l’expérimentation débutera en Septembre à Paris). Et c’était LA GROSSE ATTRACTION DU SALON. Le véhicule que tout le monde attendait avec impatience ! Et moi j’avais super hâte d’obtenir une réponse à une question qui me brulait les lèvres : ce vaisseau fluvial allait-il être accessible pour les personnes en fauteuil ? 

SeaBubbles Paris

 

ET BAH … NON !

Ils ne l’ont pas prévu ! Comment est-ce possible ?!

Les mecs ont inventé un véhicule aquatique volant, un putain de bijou technologique, et ils ont pas pensé à mettre une entrée sans marche ? ou genre une rampe ?

NON.

Mais rassurez-vous, nous, personnes en fauteuil, pourront tout de même aller sur le ponton qui lui sera accessible ! Hahahaha !

-« Comme on est considéré comme un lieu recevant du public, on a quand même prévu les pontons aux normes  »

-« Mais mec, j’en ai rien à foutre de ton ponton si je peux pas ACCÉDER À CE À QUOI IL MÈNE !! Quelle est la logique ??! »

-« Bah on est comme une voiture normale. Ou un taxi normal ! On est comme les autres transports quoi ! »

 

MEILLEURE REPONSE. CHAPEAU. T’as raison. Le fait que notre pays galère à faire respecter l’accessibilité c’est une super raison pour créer un nouveau truc flambant neuf pas accessible. Respect. 👍🏻

 

Le SeaBubble exposé à VivaTech
Le SeaBubble exposé à VivaTech

 

Autant je comprends le métro, ça a plus de 100 ans, à l’époque on s’en foutait de l’accessibilité et maintenant c’est trop la galère de tout péter pour créer des accès. Je comprends. Mais là… Pourquoi ? C’est quoi votre excuse ?

Alors je l’ai interrogé sur l’avenir, les évolutions et améliorations des versions futures…

-« Notre priorité c’est de créer un véhicule blindé pour le Ministre de l’Economie qui aura sa propre navette »

Beau sens des priorités…

Et si l’innovation et le futur avaient un peu plus de coeur ? Non ? Personne ? Bon bah, moi et ma casquette, on rentre chez nous.

 

4 thoughts on “VivaTech : pourquoi le futur ne m’a pas fait rêver

  1. Je me permet un deuxième commentaire.
    « Le bateau « taxi » n’est pas différent d’un taxi classique avec des places assises… »
    En France !
    En Angleterre les taxis classiques sont accessibles en fauteuil roulant…
    Le problème de la société c’est que les gens pensent encore à l’envers ! Quand ils commenceront à penser correctement (et pas seulement en matière d’accessibilité), la Terre pourra commencer à tourner rond.

  2. David, je ne sais pas si vous êtes concernés de près ou de loin par ce nouveau moyen de transports, mais les concepteurs n’ont aucune excuse là. Comme Charlotte l’a très bien dit, nous pouvons comprendre qu’il fût un temps tout le monde s’en foutait de l’accessibilité et des personnes à mobilité réduite. Mais aujourd’hui nous sommes en 2017. Et il n’est plus concevable qu’à notre époque, l’INNOVATION ne soit pas accessible à tous! Vous êtes censés innover, non ?
    Le slogan de la société : « WE FIGHT
    FOR PEOPLE’S FREEDOM OF MOBILITY ». Si vous le dîtes ! A moins que les personnes handicapées ne soient pas des « people » ?!
    Du coup, votre commentaire me fait revoir ma position d’il y a quelques mois sur l’accessibilité dans les avions… Mais j’estime que les deux situations ne sont pas pareilles.

    PS : en même temps, je ne sais pas si j’ai très envie de prendre place à bord de ce machin là! :)))

  3. Le ponton n’est pas un ERP mais une IOP.
    Le bateau « taxi » n’est pas différent d’un taxi classique avec des places assises… aussi la PMR en fauteuil pourra y accéder à condition de pouvoir plier sa « monture ». Il faut aussi prendre en compte qu’un fauteuil électrique pèse extrêmement et ça ne va pas sans poser problème dans le cas d’une embarcation aussi petite.
    Pour finir, les règles d’accessibilité ne s’appliquent pas aux « naviguant ». Il faut donc raison garder même et prendre en compte tous les éléments techniques, réglementaires et de faisabilité.

  4. J’avoue que le monde marche sur la tête parfois, ça me dépasse également. Les priorités sont toujours franchement discutables, pour ne pas dire complètement alarmantes!!! C’est pareil pour l’environnement. On est capable de faire des choses de dingue, mais trouver des solutions pour être plus respectueux de l’environnement, tout le monde s’en tape… ggggrrrrr. bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *