Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque !

Attention ! Grande nouvelle à venir ! 

Après trois ans d’aventures sur Wheelcome, je suis super heureuse de vous annoncer la sortie de mon premier livre Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque aux Editions Grasset, est sorti !

Charlotte de Vilmorin Grasset

Difficile de vous en parler objectivement, car ce livre est pour moi une vraie tranche de vie, une charnière que j’ai mis deux ans à écrire, et pendant laquelle il s’est passé beaucoup beaucoup de choses, de la fin de mes études à mes débuts dans la pub, en passant par ma récente vocation entrepreneuriale ! C’était intense ! Et j’avais envie d’aller plus loin que les petits récits vifs et corrosifs de Wheelcome, de prendre le temps de vraiment raconter et surtout partager. Mais attention ! Pas de mélodrame au programme ! Bien au contraire… 😉

 

Et d’ailleurs ce livre m’a valu une épopée assez rocambolesque la semaine dernière, où j’étais invitée chez Europe 1, pour parler du blog, du livre, de Wheeliz, et des 10 ans de la loi sur le handicap. Ils avaient donc évidemment tout lu, et on aurait pu s’attendre à ce qu’il n’y ait pas de mauvaise surprise sur place – surtout que je leur avais demandé « vous êtes accessibles c’est bon ? vous êtes surs hein ? » – « oui oui pas de problème, un vigile vous attendra devant pour vous faire passer par l’accès spécial » -.

ET BAH NON ! Hahaha

Déjà (mais ça c’est 100% ma faute), je suis arrivée ventre à terre 10 min avant le passage à l’antenne, donc c’était chaud chaud niveau timing. Mais encore jouable. Je retrouve le vigile comme convenu, il me fait passer par un accès tout ce qu’il y a de plus accessible, jusqu’à un escalier de 3 marches, qu’il monte sans trop sembler se soucier de moi.

– Euh… Désolée Patrick, mais là y’a des marches ! Je fais comment ?

– Ah ! Bah on va vous porter non ?

– Euh… NON. Il est où l’accès spécial ? 

– Bah c’est ça !

– Mais c’est pas du tout possible ça ! Je peux pas ! 

– Bah on va vous sortir de votre fauteuil ! 

– HAHAHA JE CROIS PAS MON POTE ! C’était pas du tout le deal ! On fait comment là ? 

Pour vous donner une petite idée de la pression qui commençait à monter, dites vous que les minutes tournaient et qu’on était à genre 5 min du grand direct. 

Mais pas de panique. On essaie de trouver une solution. Je demande alors :  » vous auriez pas des rampes par hasard ? » – on sait jamais… 

– Ah bah si ! 

OK… ON EST PAS RENDU LÀ MEC ! Va falloir passer à l’action ! 

Il va donc me chercher les rampes, qui soit dit en passant, étaient super casse gueule, j’avais l’impression d’être un funambule avec deux ficelles de string sous chaque roue.

funambule

Mais bon, pas de panique, j’arrive en haut des marches, direct dans 2 minutes, on se trace jusqu’à l’ascenseur, on monte, plus que quelques mètres avant le studio, et là GROSSE BLAGUE 7 MARCHES POUR ENTRER. 

J’ai un peu l’impression que le mec qui m’avait dit que c’était accessible s’est bien foutu de ma gueule, ou alors qu’il était ivre. J’hésite. Et là les journalistes sortent du studio en panique totale 30 sec avant le passage à l’antenne, et me disent « Rolalala c’est fou ! Comme dans votre blog ! »

AH BAH OUI. Ca c’est sur ! C’est fou que personne n’ait tilté qu’il y aurait comme qui dirait un légère problème d’accès quand vous m’invitez à parler d’accessibilité dans un lieu qui ressemble aux escaliers de Poudlard tellement y’a des marches partout ! 

Acces PMR EUROPE 1

 Et là, panique général, jingle de l’émission qui commence, impossible de monter. Les journalistes retournent en studio pour sauver les meubles et moi je reste plantée, avec une horde de gens sortie de nulle part qui commencent à stresser et à courir dans tous les sens pour trouver une solution.

J’ai même cru qu’on allait perdre l’assistant de production, qui était littéralement en nage, mais qui voulait surtout pas que je panique à mon tour, et qui du coup essayait de me/se rassurer « Ne vous inquiétez pas Charlotte, on va trouver une solution ».

men_sweat_handkerchief_stress_resting_tired_working

 

Vachement crédible.  

Et là mon pote des rampes a comme un éclair de génie, il s’en va en clamant « Ah mais on va mettre les rampes ». Et là j’ai commencé à paniquer en me disant que s’il allait chercher les mini rampes pour 3 marches en espérant m’en faire monter 7 ça allait pas du tout du tout le faire ! 

Pendant ce temps l’émission avait commencé et j’entendais les journalistes « Alors on est dans une situation un peu rocambolesque, puisque Charlotte est là mais on n’arrive pas à la faire entrer dans le studio ». 

En vrai j’avais envie de rire. Et encore plus quand le mec revient avec effectivement les petites rampes et me fait une installation comme ça : 

rampes de merde

Et le pire c’est qu’il y croyait vraiment ! 

Je vous passe les détails parce que ça a duré assez longtemps, les gens couraient, réfléchissaient, paniquaient, bref, jusqu’à ce que quelqu’un décide finalement : « Et si on allait dans le studio du rez de chaussée ? »

Là j’ai cru que c’était moi qu’on allait perdre. 

– Vous avez un studio au rez de chaussée ??? Et vous me l’avez pas dit avant ?? 

– Bah non on y a pas pensé. 

Les mots me manquèrent. 

Sérieusement.

Et donc après 20 min de galère intense, on s’est installé dans un petit studio tranquillou, et les journalistes m’ont rejointe à la coupure pub en courant. 

Europe1

 

Bref, on y est arrivé ! Après avoir fait courir 30 personnes et donné des sueurs froides à la moitié de l’immeuble, l’émission pouvait continuer.

Merci quand même, parce que c’était pas évident.

 

 

Si vous cherchez le livre, vous le trouverez

ICIici, ici, ici,ou encore ici

dans toutes les librairies ET EN LIVRE NUMÉRIQUE ! 

 

32 thoughts on “Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque !

  1. Bonjour Madame De Vilmorin,
    Je viens vers vous ce jour, dans le cadre de mon travail.
    J’ai vu et entendu vos diverses parutions sur les antennes pour valoriser votre livre et votre nouvelle entreprise, vous m’avez passionné…
    J’ai acheté votre livre, je l’ai lu, je l’ai transmit à ma responsable, qui a son tour l’a transmis à notre Directeur. Et, l’idée qui germe de ces lectures est de vous inviter à un débat qui réunirait employeurs, et partenaires….de Valenciennes Métropole pour lever les tabous face aux recruteurs.
    Travailler sur la réussite…le potentiel professionnel. Cette manifestation aurait lieu le deuxième trimestre 2016. Nous aimerions être honoré de votre présence. Vous pouvez me contacter au 07 86 14 88 89 par avance Merci (Nous prenons en charge votre hébergement et frais de transport)
    Dans l’attente de votre réponse recevez Madame mes salutations les plus distinguées.
    Patricia M Cap Emploi

  2. Bonjour Charlotte je t’ai écrit et comme je ne peut pas écrire
    Je te redonne mes coordonnées
    0615905291
    Biz ton courage me donne des forces

  3. Bonjour Charlotte, j’ai acheté ton livre samedi soir et je l’ai lu d’une seule traite, je me suis couchée une fois la dernière page tournée ! C’est plein d’humour, j’ai en ai parlé autour de moi, et j’ai déjà passé ton bouquin à ma mère. Tu as du talent, je te souhaite une très belle réussite littéraire. J’attends déjà ton prochain livre… je sais si tous les gens en fauteuil écrivaient deux livres, on ne serait pas dans la m… ! Mais j’attends quand même !! J’ai vu ton interview au cirque sur le dernier post, bravo pour toutes tes idées, notamment les fauteuils low cost. Tu es une BELLE PERSONNE.

  4. je tes vu sur france5, magazine de la santé, j’ai adoré ton combat que tu mène pour nous les personne handicapé.
    je te souhaite beaucoup réussite a l’avenir
    j’espere qu’on parlera beaucoup de toi dans les medias

  5. felictiations pour votre livre, je l’ai lu d’un trait. il est bien ecrit et réaliste. mon fils n’a que 10 ans cette annee, et il vit la meme galere que vous pour l’école . et pourtant une loi qui autorise les enfants handicapés moteur a aller a l’école ordinaire est passé. j’habite en campagne dans l’ouest et changer les mentalités et les habitudes des gens c’est pas pour demain, et les ecoles specialises pour handicape moteur , il n’y en pas dans mon département.
    bonne continuation dans vos projets

  6. felicitations, je viens de lire votre livre. il est tres réaliste et bien écrit. mon fils n’a que 10 ans en 2015 et pourtant la galèr e des écoles est toujours la meme (ça. pourtant il y a eu une loi qui oblige les ecoles a prendre les enfants handicapés moteurs. j’habite dans l’ouest en campagne,

  7. Merci Mademoiselle pour ce joli moment authentique parsemé d’humour, de subtilités et de légèreté à la fois. . . . Très belle plume et nul doute, vous irez très loin. . . . Bonne continuation!

  8. Bonsoir charlotte,
    j’ai lu un article sur vous dans Le Parisien, je crois.
    Il y était dit que Paris était la ville la plus inaccessible en France … Eh bien non, j’ai découvert le WE dernier la ville de Marseille. Merci Mr GAUDIN, grâce à vous je trouve que Paris est une ville géniale.
    Les trottoirs autour du Vieux port (qui a été rénové ???) n’ont rien à envier à ceux de Beyrouth après la guerre.
    Impossible de traverser à un passage piéton : personne ne s’arrête pour laisser passer un fauteuil…
    En 30 mètres, le soir, trois voitures garées sur le trottoir : impossible de passer et quand on fait le 17 personne ne répond.
    Et les trottoirs étroits avec, en plein milieu d’une descente, un poteau planté au milieu…
    Je passe sur la saleté de cette ville, en 10 minutes mes mains étaient recouvertes d’une couche de poussière (ce doit être le coté méditerranéen de Marseille). Et pas de bar TGV au retour à Paris, la voiture bar avait été vandalisée (nous sommes toujours à Marseille).
    Finalement, Paris ce n’est honnêtement pas si mal que ça.

    1. Pour le concours d’inaccessibilité, j’inscris Nice ! le centre ville est ^pas mal aussi, et en plus les niçois font plein d’efforts : ils se garent sur les trottoirs, les passages piétons, font crotter les chiens au milieu, bref, il y a une véritable synergie entre les infrastructures et les habitants ;-(…

  9. J’ai découvert ton blog, il y a une semaine par le biais d’une personne qui visite mon blog, moi aussi il m’arrive des aventures avec mon fauteuil électrique, exemple: il y a quelques mois j’ai du faire des photos pour ma première carte vitale. Si tu veux tu peux venir voir l’article (http://tymo.overblog.com/2014/12/le-photomaton.html). Je trouve ton blog génial, je me suis permis de faire un article sur toi, j’espère qu’il te plaira si tu viens le lire.(http://tymo.overblog.com/2015/04/charlotte-de-vilmorin.html). En espérant te voir sur mon blog bientôt.
    amitiés
    Paul

  10. Bonjour Charlotte,
    je découvre à l instant ton blog (via pensées by Caro)… j’aime vraiment beaucoup ta façon de prendre les choses, il y aurait de quoi être furieuse (mais c’est vrai qu’il vaut mieux en rire…)
    Lorsque, jeune maman, je me suis déplacée avec mon encombrante poussette, j’ai pas mal râlé sur
    – les trottoirs trop étroits
    – les vélos attachés, les containers ou les voitures mal garées qui t’obligent à passer sur la chaussée (et encore je peux descendre facilement du trottoir)
    – les ascenseurs en panne, les volées de marche (et encore, je peux toujours porter ma fille et demander à quelqu’un de monter ou descendre la poussette)
    – les gens qui ne se poussent pas pour te faire une place dans la rame de métro (dans ma ville, le métro est récent, il y a des ascenseurs) feignent de ne pas t’avoir vue et t’obligent à attendre le suivant (j’ai vite adopté la technique « attention ou tant pis pour vos tibias »)
    – les gens tout à fait valides qui s’engouffrent dans l’ascenseur (alors qu’il y a un escalier mécanique) et te laissent attendre le suivant…..
    et SURTOUT j’ai réalisé l’enfer que vivent dans leurs déplacements les gens en fauteuil. Je me disais « toi, t’en as pour ou 3 ans à galèrer un peu (j’ai bien conscience que ce ne sont pas 2 situations comparables, hein, mais ça m’a ouvert les yeux), eux c’est tout le temps »…
    il y a vraiment du boulot, harcelons nos politiques, ouvrons les yeux de nos concitoyens pas toujours très civiques…. « égalité » ne doit pas être juste un mot sur le frontons de nos mairies!

  11. Je découvre à l instant ton blog via pensées by Caro, et l image de Poudlard/Europe 1 m’a fait éclater de rire (alors que j avais commencé la journée en pleurant ^^) ton humour est décapant, et je me réjouis d’avance de tout découvrir et de te lire!

  12. Hâte de dévorer ton livre ! J’adoré tes articles plein d’émotions, qui me donne le sourire malgré des situations compliquées ! Je pense éprouver autant de plaisir à lire ton livre !

  13. J’ai beaucoup aimé ton livre (pas encore invitée chez Ruquier?) plein de verve et qui montre aussi que même à Paris en ce début du 21e siècle, c’est encore le Moyen-Age pour les handicapés.
    On ne peut que te souhaiter beaucoup de succès pour ton livre comme pour ta jeune entreprise

  14. Sans commentaire… L’accessibilité pour tous n’est certainement pas pour demain ! Et ce n’est pas nos chers politiciens qui feront avancer les choses… Je me souviens qu’il y a quelques années, un ancien président voulait supprimer les angles morts dans les voitures ! Petite anecdote perso : en ce moment, je suis en train de passer mon permis de conduire. (J’ai juste besoin d’une boîte automatique et d’une boule au volant) Hier, la monitrice me regarde émerveillée et me dit : « Ho la la, c’est admirable, tu réussi à conduire avec une seule main ! J’ai essayé, mais j’ai lamentablement échoué… » Ben oui, nous sommes capables de prodiges !

    En attendant, j’ai commandé ton livre ! 😉

    A bientôt pour de nouvelles aventures…

  15. Super roman que j’ai lu d’une seule traite.
    J’adore ton humour dans les situations les plus difficile s.
    Carton rouge pour Europe 1
    A quand un nouveau roman?

  16. Bonjour je me nomme Daniel Cupidon, du nom poétique, poète depuis l’âge de 15 ans, handicapé moteur suite à un accident de voiture à 4 et demi.

  17. Encore une aventure. Je suis allé à Europe 1 il y a 9 ans (avec un bon gros Storm 4) et ils m’avaient porté à 4 deux fois . Apparemment en 2015 les choses sont quasiment identiques.

  18. Merci pour tes billets décapants. J’adore. Est ce que tu crois qu’il serait possible d’avoir une version écrite de ton intervention chez Europe 1 ?
    🙂

    A bientôt !

  19. Félicitations pour ton livre! Je vais l’acheter de ce pas. Mais le titre…euh….tu ne risques pas d’avoir des problemes ? C’est un parfait copier coller avec le livre d’Ellen Cook ( ne dites pas a ma mère que je suis voyante elle me croit libraire à Vancouver)??????

  20. J’ai honte, je n’ai pas pu m’empêcher de rire.
    Ce genre de situation est désolante. Le pire c’est que les gens sont souvent honnêtes lorsqu’ils disent que le lieu est accessible.
    Ici dans les Alpes, les locations saisonnières aiment montrer le logo « accessibilité handicapé », et ils y croient car quelqu’un leur a donné l’autocollant.
    Mais la réalité c’est que des marches de plus de 5 cm et l’autonomie disparait. Pas d’autonomie? pas « d’accessibilité handicapé ».
    Ce que j’aime, c’est les assoir dans un fauteuil roulant et leur demander de rentrer dans leur location. Les prises de consciences sont mémorables.
    Courage!

  21. Mdr !!! Mais c’est de mos quotidien que tu parles 😉
    Bravo, tu l’écris très bien… ne t’arrête surtout pas !

  22. C’est vraiment minable et décevant! Je n’ai pas réussi à m’y habituer et c’est pour ça que j’ai déménagé en Grande Bretagne (le jour et la nuit).

  23. j’hesite entre l’envi de rire et celle de pleurer….
    C’est le comble!!!
    En tout cas très bonne réussite, j’espère de tout cœur qu’il fera un tabac, je vais l’acheter c’est sur « rien le titre donne envi de le lire »

  24. BRAVO !!
    Je retrouve bien là TOUT ce que les valides ne veulent pas comprendre et tout le désespoir de certaines personnes qui ne peuvent même pas aller aux toilettes ou entre dans un bâtiment officiel.

    Je comprends aussi vraiment pourquoi on me demande souvent « il est vraiment accessible, votre gîte? »
    He oui, même le barbecue !!
    Et la piscine aussi !!

    De temps en temps, bien que circulant sur mes 2 jambes, je me mets en fauteuil pour me rendre à une réunion…et c’est la même galère que ci dessus, sauf que je ne pratique pas l’humour à ce moment là, mais plutôt les petites phrases assassines, et tout le monde baisse le nez !! Lorsqu’il y a une estrade pour accéder au micro, haute bien souvent de plus de 80 cms, je demande à ce qu’on me mette dessus avec le fauteuil pour ne pas « être encore plus discriminé »…et, lorsque je me lève du fauteuil pour leur expliquer qu’il y a des progrès à faire et qu’il FAUT absolument rendre vraiment accessible les lieux publics…les responsables comprennent assez bien le message, surtout lorsqu’en repartant, je leur recommande de bien éviter de rater une marche pour ne pas se retrouver en fauteuil !!
    BIZ à toutes et à tous et BRAVO !! bernard

  25. j’ai suivi toute ton aventure en direct j’écoutais europe 1 le comble qu’en même pour une émission sur l ‘ accessibilité pour tous.Heureusement que tu as ton humour pour contrer tous ces obstacles.

  26. À croire que dans leur petite tête c’est aussi jonché d’innombrables marches pour que la transmission du neurone arrive enfin à destination…

  27. Ahurissant ! Heureusement tu es venue armée de tout ton humour et de toute ta dérision pour faire face ! Ahurissant tout de même… Et ils appellent ça un « accès spécial » #facepalm
    On croit rêver, mais j’ai l’impression qu’il faut des situations aussi rocambolesques pour faire admettre aux gens que peu de bâtiments disposent réellement d’un accès PMR.
    En tout cas bravo pour ton passage à la radio, the show must go on !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *