Mon chien d’aveugle – épisode 1

Vous saviez déjà qu’habitant seule, je me retrouve parfois dans des situations embarrassantes, où je dois par exemple, compter sur mon chat pour allumer la lumière histoire de pas me retrouver dans le noir à 18H20. Bon, en vrai, ça marche moyen.

Du coup SURPRISE j’ai pris un chien ! #30millionsdamis

Mais pas n’importe quel chien, non non, un chien d’assistance. Un handi’chien.

Bon, je ne vous cache pas que j’ai hésité pendant des années, parce que je me disais que déjà j’étais en fauteuil, mais si en plus je me trimballais avec un chien d’assistance, les gens allaient penser qu’en plus j’étais aveugle, et que quand même, il fallait pas déconner.

 

Aveugle fauteuil chien

 

Et puis un matin, je me suis réveillée, et je me suis dit :

MAIS NOOOON les gens ne sont pas si cons.

Et bien devinez quoi ? SI ! Haha

Mais avant de vous raconter ma nouvelle vie avec mon super chien en marcel (je crois que c’est supposé être une cape, mais marcel c’est bien plus gangsta) dans un prochain article, je vais d’abord vous expliquer ce dont il s’agit.

Figurez-vous qu’il existe des chiens au top qui sont éduqués pendant 2 ans pour aider les personnes en fauteuil, et faire plein de gestes qu’on peut difficilement faire. Alors non, pas passer l’aspirateur ni faire la cuisine faut pas pousser, mais typiquement ramasser un objet que je fais tomber et me le poser sur les genoux, ouvrir et fermer les portes, prendre un objet dans un placard, appuyer sur un bouton d’ascenseur, et… ALLUMER LA LUMIÈRE ! Si on combine plusieurs formules le chien peut même prendre des articles dans un supermarché et les mettre dans le cadis, puis les mettre sur le tapis de caisse, prendre mon porte-monnaie dans mon sac et le donner à la caissière. Je vous jure c’est vrai.

Avouez vous êtes trop jaloux là hein !

Mais bon, étant donné que ce sont des chiens d’exception, on n’en obtient pas un en claquant des doigts. Non non non il faut montrer patte blanche.

220px-DogDewClawTika1_wb

 

Donc après avoir rempli un dossier, on passe un entretien à domicile, avec un chien, histoire de s’assurer qu’on a un mode de vie compatible et prévoir quelques ajustements sur l’éducation des chiens en fonction des besoins (ex : j’ai besoin d’un chien résistant aux chats parce que j’habite avec un caïd, à l’eau parce que j’habite tout près du canal et les baignades urbaines expérimentales c’est plus trop de saison, et idéalement aux bruits d’explosifs parce que j’ai des apprentis artificiers en bas de chez moi).

 Impossible n’est pas handi’chiens : CHALLENGE ACCEPTED.

Et c’est la que démarre la deuxième étape ô combien intense : le stage. Deux semaines de formation à la conduite d’un chien d’assistance.

Alors au moment de partir et de programmer mon message d’absence de ma boite mail j’ai hésité entre « Désolée je serai en stage de maitre chien du 4 au 16 octobre » ou encore « Je ne suis pas joignable car je suis actuellement en mission commando entourée de chiens et de gens en fauteuil au milieu de la forêt – je sais, le rêve », et je me suis finalement dit que « déplacement » c’était peut-être moins chelou.

C’est parti direction Blois. Enfin plus exactement le lieu-dit de la banlieue de Blois.

En vrai je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, si ce n’est que j’allais « tester » plusieurs chiens, et repartir avec un. Le seul truc qui m’inquiétait c’était de tomber sur un chien qui avait pas un vieux nom de poney genre Caramel ou Cannelle (oui j’ai des problèmes existentiels de taille), et je m’étais dit « moi je veux un mâle Golden Retriever immense qui pèse ». Et bien pas du tout ! Je suis repartie avec la plus petite labrador noire de la promo haha !

Comment ça s’est passé ?

On m’avait dit « c’est pas toi qui choisis c’est le chien ». Mouais un peu sceptique quand même. Et du coup j’avais imaginé qu’on mettait tous les stagiaires en fauteuil dans une pièce et qu’on lâchait les chiens pour voir vers qui ils allaient et que c’était plié. Et puis je me suis rendue compte que l’hypothèse selon laquelle on allait lâcher une meute de chiens surexcités sur des gens en fauteuil « pour voir » était peu probable. Et en effet.

Lachez les chiens

En fait j’ai « essayé » 5 chiens différents, et ai du faire un parcours avec devant les éducateurs du centre, en demandant au chien des trucs assez basiques genre « assis debout couché dis bonjour ». Et là première grosse claque, j’ai vraiment compris que ce n’était pas qu’une histoire de physique, mais de vrai « feeling » qu’on avait avec un chien, ou pas. Il y avait un seul Golden et de loin au début je m’étais dit « trop cool je le veux trop » et en passant avec lui j’ai compris que non, sans regrets, il n’était pas pour moi parce qu’il ne se passait rien de « spécial » avec lui. Et au contraire avec cette petite noiraude c’était trop cool, elle était trop contente, elle démarrait au quart de tour et me sautait dessus tout le temps.

Du coup là-bas concrètement j’ai appris à « parler chien », parce que les chiens connaissent tous au moins 52 commandes différentes et c’est un langage un peu spécial qui fait qu’on a l’air de parler comme un débile (mais ça aussi ce sera dans le deuxième article), et dès le troisième jour on m’a attribué India qui ne m’a plus jamais quittée. Et comme ce sont des chiens qui ont le droit d’aller partout, elle me suit vraiment tout le temps (au resto, à l’hotel, au bureau, au supermarché etc – mais ça aussi ce sera pour plus tard).

India et Charlotte

Le week-end au milieu du stage on pouvait rentrer chez nous avec le chien, et là ça a été super dur. Je me suis rendue compte qu’un chien c’est très différent d’un chat (naaaaan sans déc) et que bah oui ça pue, ça bave, ça fait caca tout le temps, c’est compliqué avec un chat (naaaan sans déc 2) et ça allait être un gros changement dans ma vie. Pas sure d’assumer, pas sure de savoir gérer et d’être capable de m’en occuper avec tout le boulot que j’ai déjà – bref grosse grosse remise en questions. Mais bon, un peu comme le babyblues, finalement c’est juste une histoire d’habitudes à prendre, et dans le fond, ça va être une super présence et ça va beaucoup m’apporter.

Et puis j’ai repensé à mon chat, et là illumination, non seulement le chien allait m’aider à fond dans ma vie de tous les jours, mais il allait aussi m’aider à dresser Boulbi ! Fini les barrages que je ne peux pas enjamber, il suffirait d’appeler le chien et le chat détalerait à coup sûr. Après tout, on allait bien rigoler.

Capture d’écran 2015-11-02 à 17.18.25

Donc deux semaines de stage chien où on a un peu pleuré mais beaucoup ri, et fait des trucs de dingue avec les chiens, genre passer aux rayons croquettes des animaleries avec une rangée de croquettes par terre, et le chien doit passer au-dessus des croquettes sans les manger. Citez-moi un seul chien capable de faire ça, moi perso, j’avais jamais vu ça.

En fait les chiens ont été élevés par des familles d’accueil bénévoles qui reçoivent les chiens tout petits et qui les socialisent en les emmenant partout où les chiens seront amenés à aller plus tard, une fois remis à un bénéficiaire (cinéma, école, bureau, marché etc). Puis à l’âge de 18 mois les chiens partent en centre où ils sont pris en main par des éducateurs et ils apprennent notamment à se familiariser avec un fauteuil (marcher sans dépasser le genoux de la personne assise, bouger sans se faire écraser les pattes, poser leurs pattes sur les cale-pieds du fauteuil etc). Et tout ça c’est possible uniquement grâce à l’association Handi’chiens, les bénévoles qui se dédient à ça, les familles d’accueil qui voient les chiens partir, et bien sûr les donateurs, car tout repose sur le don (pour vous donner une idée, l’éducation d’un chien coute dans les 14 000 euros, et les chiens sont remis entièrement gratuitement, donc il y a un gros gros besoin).

Etonnamment j’étais triste de partir après ces deux semaines, mais c’était rien en comparaison de la remise officielle des chiens qui avaient lieu à la Mairie de Paris. Là j’ai rencontré la famille qui avait élevé India, et j’ai été super émue. Deux petites filles trop mignonnes de 4 et 8 ans qui pleuraient en disant « Au revoir India ». J’avais l’impression de leur prendre quelque chose, et à la toute fin la petite fille m’a dit « Je suis contente que ce soit toi qui aies India et je vais te faire un dessin de elle et de toi debout, parce qu’avec India maintenant c’est comme si tu étais debout ». 

 

#toutestdit

#crymeariver

#merci

Et voilà la vie a repris son cours, avec un nouveau compagnon, et je vous assure que c’est pas triste… Mais j’ai déjà tellement de choses à dire que je garde ça pour un prochain article !

 

38 thoughts on “Mon chien d’aveugle – épisode 1

  1. Bonjour
    Merci pour ces nouvelles toujours pétillantes !
    Celle ci m’a beaucoup plu. Mon mari non voyant vient d’avoir un chien guide (Enfin … je devrais dire UNE !!!) July, Elle est top et surtout ressemble comme 2 gouttes d’eau à India. Je suis en fauteuil (le plus souvent) et on est copines comme cochon toutes les deux (les débuts ont été un peu difficile pour trouver nos places respectives de plus ça pu; mdr, ça perd ses poils … lol) . Du coup elle ramasse les objets et fait attention, bien qu’elle ai souvent des coup de folie !!! Bonne continuation a vous

  2. OH mon dieu, la phrase de la petite! Les larmes montent. J’ai lu votre livre aujourd’hui, je l’ai dévoré. Je suis sourde et je me reconnais dans vos émotions. Votre livre a été cathartique. Et j’ai une chienne d’assistance à l’audition depuis 3 mois. Et c’est encore difficile pour moi d’accepter ce magnifique cadeau, en pensant à la famille d’accueil qui l’a tant aimée. Alors je m’efforce de l’aimer et de la soigner à la hauteur de ce qu’elle mérite. On ne me prend pas pour une aveugle, mais parfois on me propose une place assise dans le métro (??) et on me demande si je l’entraîne (j’ai un handicap invisible et les gens sursautent en apprenant que c’est pour moi). J’ai hésité longtemps et maintenant elle change ma vie pour le mieux. Merci pour votre livre et je continue de lire votre blogue demain 😀

  3. Merci pour vos récits de vie quotidienne, je viens de connaitre votre blog grâce à l’article de aujourd’hui en France. Il est super! Je suis prof et je compte bien vous faire de la pub auprès des élèves que j’essaie de sensibiliser aux discriminations à l’égard du handicap.

  4. Ccou Charlotte ! je viens de finir ton livre ; dégusté en une soirée ! ! Toute ressemblance avec des personnes ayant existé serait fortuite ?! C’est dingue .. et toujours le mot juste et le sourire ..
    à bientôt

  5. Article très drôle, émouvant et bien écrit;
    mes yeux pleurent d’émotion, ma bouche sourit encore des plaisanteries, mon coeur est conquis par ce courage et mon cerveau est en admiration !
    Chapeau très bas madame ! Vous êtes incroyable ! Merci d’exister !
    Je vous souhaite une magnifique continuation et de très belles réalisations !

  6. Hi!
    Je travaille depuis plus de 10 ans en institution pour personnes en situation de handicap, je dis toujours que ce n’est pas un travail mais un plaisir! En effet, je me marre, on se marre!
    J’ai participé a une remise de chiens , purée, c était dur!
    Je voulais faire famille d accueil mais, ouf, trop pour moi, moi, l éducation de mes chiens, c’est plutôt a la cool.
    Bravo a ceux qui offre leur temps et leur amour autant aux chiens qu aux personnes en besoin.
    En tout cas, super idée que d avoir pris India!
    Maintenant, tu te la cool douce!! Haha! »
    Je viens sur ton blog car je viens de lire ton livre, j’ai adoré. (évidemment, sinon, je serais pas en train de t écrire!!)
    Grosses caresses au toutou, au ti minou, et bise a toi !

  7. Garmin est son frère. J’ai adopté un chien guide d’aveugle en retraite. Resemblance incroyable et les deux certainement adorable. Tu as un companion magnifique et j’ai confiance qu’il va apprendre faire la vaisselle.

    Jan Pieters – l’ami de Virginie, on c’est rencontré en Normandie

  8. superbe recit de ta rencontre avec ton chien…
    et comme l’article a était écrit y’a quelques temps, je suppose que vous avez encore plus appris à vous connaitre …j’ai hate de lire la suite 🙂

  9. Tout est résumé dans la phrase de cette enfant, je vais te dessiner debout avec ton chien car maintenant avec lui c’est comme si tu étais debout.
    Très beau témoignage, merci
    Amicalement
    Claude

  10. J’ai trouvé votre article vraiment très drôle et émouvant à la fois!
    J’ai aussi un labrador, mais si il fait déjà assis on est hyper contents!
    En tout cas continuez comme ça, c’est grâce à votre blog que j’ai été tentée par londres en fauteuil et depuis j’y suis retournée maintes fois!

  11. Bienvenue dans le Cercle ! Perso, j’ai 34 ans et ça fait… 25 ans que j’ai des chiens (plus un job dans une pension canine, 40 à 50 chiens EN LIBERTE dans un parc en permanence…) et franchement, c’est un Bonheur que je souhaite à tout le monde ! Un chien est l’assurance indéfectible d’avoir un être qui vous aime qui que vous soyez. Aucun préjugé et avec un peu de patience, de douceur et d’intelligence, vous en ferez n’importe quoi. Je me suis retrouvé tout seul à 23 ans et mon premier réflexe a été de prendre Valkyrie, magnifique Berger Allemand que j’ai éduqué moi-même ! (je ne voulais pas priver quelqu’un d’un handi’chien, et puis, j’ai des besoins particuliers, non reconnus en France et surtout, la science pour assurer la formation…) Aujourd’hui, elle a 11 ans et est en pleine forme. Je la promène dans une petite remorque pour ménager ses hanches quand je suis à vélo (elle m’a longtemps accompagné en trottant à côté et parfois en ville, elle continue un peu, pour son plus grand plaisir…) Bref, VIVE LES CHIENS !

  12. Bonjour,
    j’attendais avec impatience ton nouveau post et je dois dire que je ne suis pas déçu. J’ai une nouvelle fois bien ri, paraplégique moi même, je suis très heureux de voir que contrairement à beaucoup de valides nous avons une auto dérision qu’ils n’imaginent pas. Tu es là pour en apporter le plus bel exemple grâce à ton talent d’écrivain (que je n’ai malheureusement pas 😉 )
    Il me tarde déjà la suite, je me permets de vous faire la bise à tous les 3.
    Amicalement

  13. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog et J’ADORE ! Je suis famille d’accueil à Dijon pour de futurs Handi’Chiens et je suis toujours ravi de voir ce qui se passe « de l’autre côté du miroir », une fois que nos chers toutous font pleinement leur boulot (enfin, pour eux, c’est plutôt un jeu 😉 ). Votre blog plein de vie, d’humour et de vérité nous conforte encore plus dans notre envie d’offrir ça à ceux qui en ont besoin. Et c’est très drôle (au sens premier du terme) de retrouver dans votre récit des questions ou des sentiments qu’on ressent également alors que, bien évidement, notre contexte n’est pas du tout le même. Entre deux larmes à l’œil, j’ai bien rigolé en vous lisant 😉
    En tous cas, sachez que ces chiens sont, certes, éduqués pour vous apporter plein de choses (et je ne parle pas que de la commande « apporte » 😉 ), mais qu’ils nous ont déjà apportés énormément avant, à nous les familles d’accueil ! Ils sont un magnifique vecteur de communication, un excellent moyen de prendre du recul sur le monde qui nous entoure et bien sûr une source d’affection inépuisable. C’est quasiment magique… Et tellement agréable…
    En tous cas, j’attend avec impatience la suite de vos aventures et je viens de commander votre livre afin de me régaler encore un peu plus de votre écriture « qui fait du bien ».
    Cordialement
    Frédéric.

    1. Justement, comment faites-vous pour les laisser partir ensuite? J’imagine que vous les envoyez vers leur ‘mission’, mais l’attachement ne devient-il pas trop grand? Comment contrôler cet attachement? Merci.

  14. Nous sommes trop heureux que India vous plaise beaucoup. Nous avons eu India 1 mois å la maison car elle déprimait à l’école, et nous lui avons changé les idées chez nous. Elle était adorable et ressemble beaucoup à lovely petite chienne handichien que nous éduquons depuis 6 mois. Bonne route avec India.

  15. Bonjour,
    J’ai adoré votre article! Je suis entrain d’éduquer une petite labrador noire qui ressemble crachée à India. Il me reste plus que 2 mois avec elle, malgré l’émotion que je sais que je vais avoir quand je vais la laisser au centre, qu’en je lis ça j’ai juste hâte de pouvoir la remettre à quelqu’un. Merci beaucoup pour ce témoignage!!!! Amusez vous bien ensemble 🙂 Julie et Jine

  16. Toujours aussi émouvant de vous lire ) je vous souhaite de belles aventures accompagné d India ) Valerie

  17. Bonjour bonjour, heureuse de vous lire à nouveau.
    Merci aussi pour ce témoignage.
    vivement la suite de vos aventures …

  18. Mince, une petite larme qui coule devant cet article si beau…
    Un immense merci pour tout ce que vous faites et notamment votre site Wheeliz. Je suis ergothérapeute, alors forcément, c’est une information en or que je peux transmettre aux patients que je suis. Pour exemple, un de mes patients compte investir dans un véhicule pouvant recevoir son fauteuil roulant électrique. Il compte donc louer plusieurs véhicules à la journée (depuis votre site) pour les tester avant de se lancer dans un achat définitif. Votre site sert aussi à ça !
    Merci merci merci

  19. Bonjour, J’ai adoré votre article! J’ai rigolé et j’ai pleuré en l’espace de qqs minutes! Ma mère est handicapée (hémiplégie) et ne se déplace qu’en fauteuil roulant. J’ai déjà pensé à voir pour qu’elle puisse bénéficier d’un handi-chien mais j’ai peur que cela soit trop de contraintes au quotidien. Elle vit dans un appartement et je ne suis pas sûre que cela convienne à ce type de chien. Bref votre article donne quand même envie malgré tout!!
    J’aime bien lire vos articles et c’est la première fois que je vous écris. J’aimerai bien vous souhaitez « bon courage » mais finalement je n’aime pas trop cette expression car ce n’est pas du courage quand on n’a pas le choix, c’est bien plus que ça! Et en plus quand on réussi à savoir en rire + à faire rire alors là je dis « chapeau »!
    Au plaisir de continuer à lire vos prochaines aventures!
    Claire

  20. ce n’est que du positif, ces chiens, je fus moi même famille d’accueil avant de garder un labrador noir réformé et nous cohabitons avec bonheur depuis plus de 8 ans, ce sont des chiens fantastiques avec une réelle empathie!!! bienvenue à India !
    corinne

  21. BRAVO ! Je crois que vous vous êtes bien trouvés tous les 2 ….euh tous les 3 (ne pas oublier le chat)
    Long vie à ce trio d’exception !
    Au plaisir de vous lire …prochainement
    ROSA

  22. Bonsoir
    c’est toujours aussi plaisant d’avoir de tes nouvelles.
    Je ne savais pas qu’il y avait des wheeldog..
    Au plaisir de te croiser un jour sur mon chemin.
    Bises au chien.

  23. Longue vie avec ton toutou d’assistance. J’ai eu la chance d’en avoir un pendant presque 13 ans.
    C’est la galère dès fois mais c’est beaucoup d’amour et de partage. On ne fait qu’un!!!
    A bientôt pour des nouvelles d’India 😉

  24. Je suis super content pour toi. C’est une belle aventure qui commence et qui va te procurer beaucoup de bonheur. Elle va te donner beaucoup d’amour sans retenue et sans compter. Je vous souhaite beaucoup de bonheur à toutes les deux

  25. merci Charlotte pour ce joli témoignage, ce we nous sommes partis dans VOTRE carrosse avec Granit et c’était top aussi !! allez je twette votre histoire pour remettre chacun dans son positif ce soir !

  26. chat noir… chien noir … heureusement qu’avec votre humour vous ne voyez pas tout en noir ! 😉 une de mes amies en fauteuil a aussi reçu un chien d’assistance il y a environ 5 ans . je les croise de temps en temps dans le centre culturel où je travaille et ça lui a changé la vie (son chien, pas le fait que je la croise ! :-p ). une gratouille de ma part à India ( et au chat aussi, faut pas faire de jaloux…) et au plaisir de lire la suite de vos aventures. Thibaud

  27. Quel chemin depuis le premier post!
    Je serais pas un mollosse de 120 kg et 1m92, je m’autoriserais une larmouille.
    Une larmouille mais pourquoi? On se connaît pas.
    Ben une larmouille, parce que ce que tu nous files à chaque fois, c’est une grosse dose d’humain et dorénavant de canin.
    Donc tu as mon email, et comme je te l’ai dit à ton premier post, moi je suis un labrador qui livre les macarons :-))))

  28. Quel chemin depuis le premier post!
    Je serais pas un mollosse de 120 kg et 1m92, je m’autoriserais une larmouille.
    Une larmouille mais pourquoi? On se connaît pas.
    Ben une larmouille, parce que ce que tu nous files à chaque fois, c’est une grosse dose d’humain et dorénavant de canin.
    Donc tu as mon email, et comme je te l’ai dit à ton premier post, moi je suis un labrador qui livre les macarons :-))))

  29. Bonjour, D’abord, un chien ne pue pas, lol; Je parie que dans quelque temps, vous mettrez votre nez dans son cou avec jouissance pour la humer car vous aimerez tout d’India, (qui, effectivement, a la chance de ne pas s’appeler Cannelle ou autre). J’ai récupéré une chatte qui s’appelle Noisette et je n’apprécie qu’à moitié ! J’au eu un braque allemand, Mao, qui me suivait partout mais plus possible maintenant d’avoir un chien car il serait malheureux en appart’ et pas accepté au boulot ou dans un bus. Et pour le contact, le chien, c’est le pied ! On hésite à regarder une personne en fauteuil, mais on regarde le chien et on entame une discussion. Autant dire qu’il vous faudra sans doute prévoir un temps supplémentaire pour faire les courses ! En tout cas, je vous souhaite une belle histoire avec India et vous envoie toutes mes amitiés à vous 2. Martine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *