Le génie du Zénith

Je dois reconnaître que je m’en voulais un peu de vous avoir publiquement avoué que je truandais allègrement toutes les salles de concert de Paris. Du coup j’ai voulu me racheter. J’ai acheté une place « avec emplacement dédié » pour la première fois en 10 ans.

J’étais émue.

Ca n’a pas duré.

En arrivant au Zénith, j’étais trop fière. J’avais presque encadré mon billet pour montrer au vigile que pour une fois, j’avais bien fait mon boulot, sans entourloupe. Je lui tends donc avec un grand sourire, genre, « T’as vuuuuuu il est beaaauuu mon billleeet PMR ! Youhou ! ».

vigile 2

(Vous l’aurez compris, cette image de love entre les videurs en moi s’applique à 90% de mes aventures.)

« Suivez-moi »

Ok très bien. Tiens, c’est bizarre… On ne prend aucun ascenseur, on se dirige vers la fosse. Bon, après tout, il y a surement un accès dérobé.

Hahaha que nenni.

« Vous comptez rester dans votre fauteuil ? »

« Mmmh… Laisse-moi réflechir… Allez ! T’as raison ! Fuck le fauteuil, j’en ai marre, pas ce soir, soyons fous ! »

Bon non. En vrai j’ai répondu « Euh oui. Pourquoi ? » (beaucoup moins rock’n’roll, j’avoue)

« Ah. Parce que l’espace réservé aux personnes handicapées se trouve dans les gradins ».

« Bah c’est pas grave ! Où est l’accès ? »

« Bah. Il n’y a pas d’accès en fait. Sauf si vous pouvez monter les escaliers et vous asseoir sur un strapontin… »

Les amis, je vous demande de prendre le temps de respecter une minute de silence pour l’architecte à qui l’on doit cet emplacement dédié aux fauteuils roulants en haut d’un escalier. Ce mec est un génie. Il a réussi la plus grosse blague architecturale qui puisse être. Je suis sérieuse. Honnêtement. Brillant. Respect. Des centaines de mecs ont dû rêver un jour de faire cette blague, il l’a faite.

pyramide maya access

Du coup, pour la première fois de ma vie, j’étais vraiment en fosse. Et j’ai remercié le ciel de ne pas être à un concert de hard rock où je me serais fait piétiner. Bon, en revanche je ne voyais rien, mais je suis sure que mon ami l’architecte m’aurait dit « vous n’avez qu’à monter sur les épaules de votre ami ! ».

J’avoue. Bonne idée.

 

 

 

 

Depuis hier, à l’occasion de la Journée Mondiale du Handicap,  Wheelcome a rejoint les blogueurs du Huffington Post. Merci à tous.

15 thoughts on “Le génie du Zénith

  1. Bonjour,
    je suis retournée dans cette salle en 2015 (oui on est en 2016 et c’est que maintenant que je poste un commentaire!). Tout simplement pour dire qu’entre ma 1ère et ma 2ème visite dans ce lieu les choses ont évoluées et en mieux. En effet, en 2015 (j’espère que c’est toujours le cas), le Zénith avait fait « un effort » et donc le lieu a été rendu accessible aux personnes en fauteuil. J’étais donc dans les gradin (accès par un ascenseur), bien installée, bonne visibilité, et là j’ai bien profité du concert. Les lieux ont été aménagés un peu dans le genre de Bercy avec une rangée pour les personnes à mobilité réduite. Donc normalement les personnes à mobilité réduite peuvent y aller sans problème maintenant.

  2. Dans les cinémas qui se « mettent aux normes » à Nantes c’est aussi rigolo (les architectes sont doués). d’abord quand tu arrives au ciné, la réaction c’est : ah vous avez pas appelé pour réserver ? (ah ba non désolé on se baladait puis on s’est dit pourquoi pas un ciné !). Ensuite moment épique de l’ascenseur trop petit, avec démontage des pieds (et pourtant un fauteuil version soft et simple), puis limite pliage de yoga pour ne pas dépasser du fauteuil restant. C’est partit pour la montée d’un étage tandis que ma pote court dans les escaliers pour arriver en haut en même temps pour me récupérer, m’aider à me désincarcérer de l’ascenseur puis remettre les différentes parties du fauteuil. On rigole bien (ma première vrai sortie en fauteuil, cela faisait aventure à l’époque), et hop direction la salle. Et la une place pour un fauteuil dans l’entrée des gens. Donc à chaque fois que les gens rentraient ils tapaient limite dans le fauteuil pour passer. Et je vous parle pas des gens qui voulaient aller faire un petit tour au WC pendant le film, j’ai jamais vu de gens me tripoter autant sans le vouloir !

  3. Je reviens sur ce post.
    J’ai été au Zénith pour la 1ère fois en avril 2014. Avant de m’y rendre je me souvenais vaguement avoir lu quelque part qu’une salle de spectacle de Paris était comiquement accessible et j’avais un doute que ce soit le Zénith.
    Et bien franchement, heureusement que j’ai eu des invitations pour le concert que j’ai été voir. Le concert en lui même super génial, mais la salle du Zénith: ZERO pour les personnes en fauteuil roulant à moins d’arriver très tôt et de se mettre juste devant la scène (et il faut donc aimer être dans la fosse au premier rang)… Depuis « l’espace dédié » j’ai regardé TOUT le concert sur un écran géant (en plus toutes les 5mins j’étais obligée de dire aux spectateurs de sortir devant moi car ils m’empêchaient de voir l’écran), j’aurais été dégoûtée si j’avais dû payer pour ça! J’ose espérer que les places sont gratuites ou prix réduits pour les détenteurs d’une carte!

    Il ne faut pas grand chose pour mettre une rangée de gradin accessible aux fauteuils dans cette salle.

    JE NE RECOMMANDE PAS CETTE SALLE AUX PERSONNES EN FAUTEUIL POUR UN CONCERT.

  4. j’adore cette article j’en suis bidonné !! mdr j’ai ri a en avoir mal au cotes lol ^^ moi qui suis paraplégique je m’imagine très bien a ta place dans cette situation ! et vu mon caractère sa aurait fusé lol

  5. Ba! C’est bien connu que les places de parking devant les supermarche sont des parkings pour les fauteuils roulants à fins que les « personnes à mobilité réduite » ( pour le coup oui) laisse leurs fauteuil et puisse faire actes de consommation…..

    Trop chouette le côté le fauteuil heu non pas ce soir, ça ne marche pas le smoking lol

  6. Je suis aussi allée au zénith de Paris en février dernier mais le vigile n’a même pas pris la peine de me dire qu’il y avait un emplacement réservé en haut. Il m’a emmené dans la fosse sur un côté et il m’a dit « voilà c’est là » « euh mais je vais rien voir là…?!! » « si si vous verrez la scène est haute » et il est parti. En fait je voyais rien bien sûr (et comme d’hab’ j’ai envie de dire) mais comme mon fauteuil manuel est petit, ma mère et ma cousine m’ont montée sur le premier palier de l’escalier et ma cousine s’est mise debout devant moi (quelques marches plus bas évidemment sinon je ne vois toujours rien) pour cacher mon fauteuil des vigiles. Je ne sais pas s’ils m’ont quand même vu et fait semblant que non mais en tous cas j’ai pu profiter pleinement de mon concert, pour une fois !

    Par contre l’Olympia, je n’ai pas du tout le même avis que toi, j’ai détesté ! Je suis restée toute seule comme une c…. sur la plateforme derrière la régie, pendant que ma sœur était assise 5 mètres plus haut sur un strapontin et on lui a interdit de venir s’asseoir près de moi ! Il a fallu supplier (et aussi un peu pleurer de dégoût) le vigile pendant l’entracte pour qu’on puisse être ensemble ! Il a fini par avoir pitié et il a fait déplacer un couple pour que ma sœur puisse avoir un siège devant moi et que je puisse me mettre près d’elle. Un concert vraiment sympa mais avec un goût vraiment amère et une promesse de ne plus jamais y mettre mes roues !

  7. une petite explication pour la grosse novice que je suis, c’est quoi le huffington post??? d’après les réactions, ça doit être vachement bien; en tout cas, moi le blog, je suis déjà accro!!!

  8. Quand on se retrouve en fauteuil roulant, il faut avoir énormément auto derision et de humour, c’est primordial si on ne veux pas sombrer.
    J’adore ta manière de raconter les choses, car c’est vraiment ce que l’on peut vivre la plupart du temps.
    Quand j’étais à Paris, je n’ai jamais acheté une place pour handicapés, une place la moins chère possible, on se débrouille toujours ensuite.

    Si encore les places réservées pour les personnes en fauteuil, permetait d’être bien placé, ça irait, mais ce n’est pas le cas, malheureusement.

    Maintenant, on peut également avoir une très bonne place, et se faire déplacer, car l’artiste est géné par notre présence, ça m’est arrivé avec Stéphane Guillion à Bastia. 😉

  9. Nan mais quelle bande de c*ns!
    Il faut quand même avoir une sacrée dose d’humour pour encaisser tout ça. Chapeau!

  10. J’avoue qu’à la réponse « Bah. Il n’y a pas d’accès en fait. Sauf si vous pouvez monter les escaliers et vous asseoir sur un strapontin… » j’ai dû faire un micro coma de 5 secondes, sentant couler sur mes épaules le poids d’une chape de plomb ! Car atteindre un niveau de connerie humaine architectural, c’est le vertige par le haut, le summum de l’idiocratie !
    Malgré sa grande sagesse, un lama ne pourrait surpasser ta grande patience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *