Le déménagement / Episode 1

Il y a un mois, une mouche m’a piquée ; j’ai décidé de déménager.

Vivant chez mes parents jusqu’alors, et ayant toujours vu mes amis habiter dans des cages à poules au huitième étage sans ascenseur, je n’étais pas franchement pressée, et je m’étais presque résignée à finir comme Tanguy, habitant toujours chez papa maman à 58 ans. Il faut dire que là-bas, c’était royal, tout le monde s’occupait bien de moi et me chouchoutait à point.

Tanguy wheelcome

Et puis un beau matin, sans même vraiment chercher, j’ai vu une super annonce, pour un appart qui avait l’air anormalement bien aménagé et accessible, dans un quartier super chouette. Ca ne coute rien d’aller voir, allons le visiter pour le fun ! me dis-je

Et là, énorme visite collective, les gens faisaient la queue pour le visiter. Je me suis dit que c’était mort, et que de toute façon je ne l’aurais jamais. Mais il était TELLEMENT COOL ! Tellement pratique pour moi, je savais que jamais je n’en retrouverai un aussi bien, dans une ville où les apparts accessibles ET abordables doivent se compter sur les doigts d’une main. Parce que qui dit espace dit cher, et qui dit espace et ascendeur dit cher cher, et qui dit espace ascenseur ET moderne dit même pas en rêve.

Du coup, j’ai fait quelque chose de mal. J’ai un peu honte. J’ai sorti les violons, les yeux de bébé chat humides, et la voix tremblotante (j’ai accessoirement perdu mon amour propre et ma dignité à tout jamais) et je suis allée pleurer dans les bras du propriétaire.

tragédie proprio

« Oh mais c’est terrible ! Ca fait DES ANNEES que je cherche un appartement ! EN VAIN ! Je n’en trouve JAMAIS aucun accessible pour moi ! J’envisage de partir m’exiler, loin de ma famille, et de mes amis, dans un pays où je trouverai un logement… Hélas ! Quelle tristesse ! Voyez-vous Monsieur le Propriétaire, cet appartement là, il était parfait. Mais je ne suis pas dupe, il y a tellement de gens qui ont déposé un dossier… C’est voué à l’échec. Une fois de plus. Adieu Monsieur le propriétaire. Adieu ».

PATHETIQUE. LA HONTE.
Mais le marché de l’immobilier, est un monde cruel et sans pitié.

Et c’est comme ça que j’ai enménagé dans un appartement fabuleux, avec une super vue !

vue appartement

Mais moi qui avais toujours été choyée par mes parents, et qui suis surtout incapable de me faire cuire un oeuf ou même d’ouvrir une simple porte, comment allais-je bien pouvoir survivre dans ce nouvel espace, seule, et abandonnée de tous ?

La suite au prochain épisode !

survie

 

[J’en profite également pour faire une petite annonce ! Wheelcome a maintenant 1 an ! Et il y a un an, un dimanche soir froid et gris en chaussettes, je n’avais jamais imaginé avoir tant de lecteurs formidables qui suivraient mes aventures ! Merci !]

 

Logo Wheelcome Birthday

25 thoughts on “Le déménagement / Episode 1

  1. Bonjour Charlotte félicitations pour ton blog et quel humour j’attends avec impatience la suite de ton déménagement et de tes péripéties gros bisous

  2. Au plaisir de vous lire, c’est un vrai délice de suivre vos aventures.. une vraie combattante digne de ce nom.. une nouvelle vie se profile..Valérie

  3. il faut juste que tu fasses une super pendaison de crémaillère en invitant tous les voisins…. et ensuite …. je te laisse imaginer la suite.
    belle vie à tous tes projets

  4. Quelle vue magnifique ! Bravo… Quant à la « ruse », ne vous inquiétez pas, on est tous passé par là ! Je ne vous raconte même pas les galères endurées en une décennie… Heureusement, j’ai ma « petite » chienne (40Kg !) qui me soutient depuis neuf ans.

    En tout cas, n’hésitez pas à me contacter pour des conseils culinaires !

    GROS BISOUS !!!

  5. Bon , ben je sais où dormir si je monte à PARIS 🙂 Moi aussi je ferais les yeux de chat et je gratterai la porte jusqu’à que tu ouvres ,non mais !!!

  6. Longue vie à ton blog, c’est toujours un énorme plaisir de le lire 😉
    Bon courage pour ton installation, je suis très heureuse pour toi.
    Pas de panique il existe plein de petites choses à manger quasi prêtes enfin juste à réchauffer quoi, petites choses pas d’aussi mauvaise qualité que certains peuvent le prétendre, donc …
    A bientôt pour la suite.

  7. Bon anniversaire pour ton blog. Une nouvelle page se tourne et je te souhaite pleins de bonne choses. Je suis certaine que tu y arriveras !!! Impatiente de lire la suite !!! Bon déménagement !!!!

  8. T’inquiète pas on l a tous fait ou presque pour obtenir un appartement, en tout cas moi oui ! J ai aucun problème avec ma conscience car tu vas y être trop bien. Comme je dis toujours il y a les battants et les autres! Bisous

  9. Bonjour,

    Toutes mes félicitations pour votre déménagement. Ayant moi même une maman en fauteuil roulant (Foutue myopathie) et venant enfin de lui trouver un logement près de chez moi, je ne peux que me réjouir. Une grande aventure commence…On attend l’invit pour la crémaillère.

  10. Bonjour,
    j’ai pleinement confiance en votre débrouillardise pour vous en sortir.
    pour vos yeux de bb chat, c « à la guerre comme à la guerre ». Pas de pitié pour arriver à vos fins.
    Bon courage.
    Sandra

  11. Bonjour
    C’est toujours un plaisir de vous lire

    Bon courage pour cette installation et j’ai hâte de lire la suite

    Amitiés

    M.

  12. Hello!
    Tu vas voir, l’indépendance c’est beaucoup de questions et d’inquiétudes, mais surtout beaucoup de bonheur! Fonce! J’ai pris mon indépendance il y a un an, si je peux donc te donner quelques tuyaux n’hésite pas à me contacter 😉 J’ai l’impression qu’on a à peu de choses près les mêmes besoins (bon, par contre, je sais faire cuire les œufs, même que j’sais les faire en meurette, héhé!!)
    Mon FB : Marion Qrab
    Bon dimanche!

  13. Bonjour,

    Je te lis depuis un bout de temps ayant découvert ton blog grâce à Facebook mais sans jamais commenté.
    Sauf que là, je ne résiste pas à l’envie de te laisser un petit mot car je me reconnais trop dans cet article. (comme dans bcp d’autres d’ailleurs mais celui là particulièrement).
    J’ai moi- même usé du côté pathétique et larmoyant de la pauvre fille qui ne trouve jamais de logement accessible auprès de ma proprio pour obtenir mon appart. Je n’aime pas non plus faire ça mais heureusement que ça peut servir dans des cas comme ça. 🙂

    Je voulais aussi te dire que t’inquiète, on s’y fait à la vie loin des parents.
    Enfin, pour ma part, je vis avec mon copain qui est valide, donc je ne suis pas non plus complètement abandonnée. Mais avant de le rencontrer, j’ai vécu l’expérience seule et ailleurs et malgré les appréhension du début, je suis toujours vivante. 🙂

    Sinon, joyeux un an à ton blog en espérant qu’il dure encore des années car j’adore te lire.
    Moi qui adore écrire, ça me donne presque envie de me lancer dans l’aventure parfois….

    Bisous

    1. Ah j’ai oublié de préciser, mais je pense que tu l’auras compris que je suis moi-même une jeune femme à roulettes, c’est pour ça que je me reconnais bien dans ton blog. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *